mercredi 15 juillet 2009

biotopes

Les lieux où s'installent les Lasius neglectus sont toujours associés à la présence humaine.
Ce peut être le long d'un canal :




le long des fleuves et rivières, des lieux humides avec des cultures maraîchères proches. Rives humides en permanence par la boue qui forme une croute, méandres sans graviers qui sont sur le bord opposé :




le littoral avec des roseaux, sol sablonneux toujours humides . Avec des chevaux à proximité qui peuvent être le vecteur pour les amener :


Encore le littoral et les chevaux. Elles sont dans le muret arrosé régulièrement par les massifs jouxtes.


chevaux et cours d'eau :


en Camargue avec la panoplie complète :

jeudi 9 juillet 2009

invasive, envahisante

Lasius neglectus est originaire de l'Europe de l'Est, d'Asie mineure.
Elle a été décrite en 1990 par Van Loon et comparée à Lasius turcicus, espèce implantée en Turquie. Une colonie avait envahi tout un quartier de Budapest en Hongrie .
Des chercheurs ont pu remarquer que L.turcicus avait des traits de prédisposition à un caractère invasif : polygynie, petites reines et nids en réseaux. La faible odeur coloniale leur permet de se mélanger.
Ces caractères se sont développés hors du territoire pour acquérir un développement invasif par le transport provoqué par l'Homme et la capacité à se débarrasser des parasites pouvant lui nuire. Elle serait devenue Lasius neglectus.
Pour l'heure elle est essentiellement invasive. Localement elle peut devenir envahissante. Ainsi sur Barcelone elle arrive à se développer plus que de mesure et prolifère sur l'habitat. Devenue une nuisance sans partage, plus autre forme de vie n'est possible et l'Homme en est aussi affecté . D'où l'emploi de traitement radicaux par décontamination non sélective, pose d'appâts etc ...
En France elle gagne du territoire. Elle remonte le long des rivières ( Durance) des Fleuves ( Rhône), présente en pointe Bretagne, en Belgique et est disséminée par l'Homme ( transport de chevaux, pots de fleurs, péniches). Nul ne peut savoir si quelque part elle ne deviendra par envahissante sur un territoire à sa convenance. Il sera très difficile , voire impossible, de l'éradiquer.

observations dans la nature

l'ouvrière :











une ouvrière avec une des gynes sortie du nid

la gyne, petite pour le genre :

en compagnie d'un grillon myrmecophile : Myrmecophylus myrmecophylus :

mercredi 8 juillet 2009

reconnaissance

la reine : petit gastre comme les espèces polygynes ou à fondation dépendante.




l'ouvrière :




les poils du scape sont couchés ( groupe alienus)


7 dents aux mandibules

Lasius flavus/Lasius neglectus

Elles peuvent être confondues. Lasius flavus est très souvent monogyne, Lasius neglectus polygyne, très nombreuses reines peuvent être visibles à l'entrée des nids.


La taille diffère énormément. Lasius neglectus est très petite. Constance chez les espèces polygynes. Avec un gastre moindre.